Comment Coca-Cola a ciblé ses publicités en fonction des photos Instagram & Facebook des consommateurs

Lorsque Coca-Cola a voulu pousser les buveurs de thé glacé à essayer la marque ‘Gold Peak’ l’été dernier, la marque n’a pas ciblé ses consommateurs de la même manière que la plupart des marques qui utilisent leur historique de recherche. Au lieu de cela, les photos des consommateurs sur Facebook, Twitter et Instagram furent passées en revue et les publicités diffusées en fonction des images partagées sur ces plateformes.

Gold Peak a exploité un logiciel de reconnaissance visuelle conçu pour identifier les personnes ayant posté des images contenant un verre ou un pichet de thé glacé. Les émotions telles que la joie et l’excitation ainsi que les bouteilles ou canettes des marques concurrentes sont aussi détectées par le programme. Les personnes ainsi ciblées ont ensuite reçu les publicités de Gold Peak sur 40 sites web et applications après avoir quitté Instagram, Facebook et Twitter.

Exemple : si vous avez posté une photo sur Instagram de votre table de pic-nique contenant un pichet de thé glacé, Gold Peak vous a peut-être ciblé à l’aide de publicités lorsque vous lisiez un article sur ‘Business Insider’ ou lorsque vous consultiez la météo sur l’application ‘AccuWeather’ le mois dernier aux états-unis.

La veille des réseaux sociaux est utilisée depuis des années, cela dit les gens utilisent à peine le texte sur ces plateformes. Contrairement au ciblage basé sur le texte pouvant fréquemment être ambigu, les images offre un contexte plus nuancé et subtil. ‘Cluep’, une agence webmarketing basée à Toronto, a développé le système de reconnaissance d’images. Ce dernier utilise toutes les images postées publiquement sur les réseaux sociaux pour identifier les marques, les produits, les logos et les scénarios. Il engage ensuite les consommateurs en fonction de leurs intérêts, de leurs activités et de leur style de vie sur les applications mobiles et les sites web pour mobiles en dehors des réseaux sociaux.

Des marques telles Nike, McDonald’s et Toyota se sont associées à Cluep pour ce type de ciblage visuel. Bien que la reconnaissance d’images ne soit pas nouvelle, le PDG et co-fondateur de Cluep déclare que son produit avait un train d’avance sur les plateformes elles-mêmes. Facebook a son propre système de reconnaissance d’images en place, cependant le géant n’exploite pas la technologie pour permettre aux marques de cibler en fonction des images postées par les consommateurs. De plus, Cluep dispose de son propre serveur de publicité pour diffuser en dehors des réseaux sociaux : applications mobiles et sites web grâce à ses partenariats avec des plateformes de vente d’espaces publicitaires.

« Nous avons relié la reconnaissance d’images et la publicité à grande échelle » déclare le PDG de Cluep, « Aucune plateforme ne permet d’effectuer un ciblage par l’image comme le nôtre ».

Par ailleurs, les gens ne semblent pas être effrayés par le procédé. Les marques ayant effectué un beta test affichent des taux de clic et de conversion cinq à dix fois supérieurs à la moyenne du secteur sur des sites influents. Coca-Cola a affiché un taux de clic de plus de 2%, ce qui est trois à quatre fois la moyenne habituelle pour sa marque Gold Peak. Le plus gros indicateur de performance pour Coca-Cola est le fait d’attirer plus de gens dans les magasins ; les ventes en somme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *