google

La réponse de Google au Tweet furieux de Trump : nous n’avons pas truqué les recherches contre vous

Google a catégoriquement rejeté les déclarations de Donald J. Trump selon lesquelles le géant des moteurs de recherche utilise sa position pour manipuler les résultats de recherche de manière partiale sur le plan politique. Dans un Tweet furieux mardi matin 28 août, Trump attaque Google en déclarant que le moteur de recherche a favorisé les sources d’informations de sites ayant publié des avis négatifs contre lui dans ses résultats de recherche.

trump tweet google

« Les résultats de recherche Google pour ‘Trump News’ montrent seulement des reportages / avis de faux nouveaux médias » déclare le président dans son premier Tweet. « En d’autres termes, ils les ont truqués, pour moi et pour d’autres, de manière à ce que quasiment toutes les histoires et nouvelles soient mauvaises. »

Trump continue dans un second Tweet :

« … les résultats sur ‘Trump News’ viennent de National Left-Wing media, très dangereux. Google et d’autres répriment la voix des conservateurs et cachent les informations et nouvelles qui sont bonnes. Ils contrôlent ce que nous pouvons et ne pouvons pas voir. C’est une situation très sérieuse qui sera adressée ! »

Trump n’a pas fourni de preuve pour soutenir ses déclarations et le président fait probablement référence à une nouvelle récente publiée par l’organe de presse PJ Media intitulé « 96% des résultats de recherche sur ‘Trump News’ viennent d’organes de presse libéraux ». les déclarations faites par Trump et PJ Media ont depuis lors été réfutées par les utilisateurs de Twitter et des rapports de CNN, Gizmodo et The Washington Post. Ces sites ont rapporté que l’un des premiers résultats de recherche pour ‘Trump News’ provient du conservateur Fox News, ce que l’on peut confirmer en recherchant les mêmes termes.

« Lorsque les internautes tapent des requêtes dans la barre de recherche Google, notre but de s’assurer qu’ils reçoivent les réponses les plus pertinentes en quelques secondes », déclare Google dans un communiqué. « La recherche n’est pas utilisée à des fins politiques et nous ne truquons pas nos résultats de recherche de manière à favoriser une quelconque idéologie politique. Chaque année, nous effectuons des centaines d’améliorations à nos algorithmes pour s’assurer qu’ils fassent ressortir les contenus de qualité en réponse aux requêtes des internautes. Nous travaillons continuellement à améliorer la recherche Google et nous ne manipulons jamais les résultats de recherche pour influencer l’avis politique ».

Google n’est pas la première entreprise de technologie à être dans le collimateur de Trump. En juillet, Trump accusait Twitter de bannir des comptes de conservateurs sans que cela soit apparent aux vues des autres utilisateurs. Comme Google, Twitter a nié les accusations de Trump.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *