Le sarcasme : difficile à discerner sur les réseaux sociaux !

detecteur-sarcasme-reseau-sociaux

Le sarcasme est difficile à détecter en ligne, que çà soit par un utilisateur ou par un algorithme. Un article publié récemment traite des problèmes résultant de l’utilisation du sarcasme en ligne et offre des solutions pour l’identifier plus précisément et mieux le gérer.

  • 1- Les gens n’interprètent pas toujours bien le sarcasme. Le sarcasme peut être nuancé, en particulier lorsqu’il ne s’agit que de texte. Les utilisateurs ont par ailleurs beaucoup de mal à identifier et produire du sarcasme selon une étude récente. Etant donné que les utilisateurs ont des difficultés, il n’est pas difficile d’imaginer que les publicitaires soient dans le même cas. Les algorithmes échouent aussi à détecter le sarcasme lorsqu’il n’est pas suivi par #sarcasme, autant dire qu’aucun ne sait actuellement le faire.
  • 2- Le contexte. La plupart des commentaires sarcastiques ne sont pas évidents ou suivi d’un #sarcasme. Les algorithmes auraient besoin d’une meilleure capacité à analyser le comportement pour pouvoir les identifier, et apprendre à un algorithme le concept de contexte n’est pas évident.
  • 3- Les ensembles d’apprentissage pour le « machine learning » sont limités. Les algorithmes fonctionnent pour le moment à partir des exemples fournis, d’où une certaine faiblesse lors de la mise en situation. En d’autres termes, l’algorithme ne reconnait que les exemples déjà montrés et passe côté des nuances et du contexte.

Bien que les algorithmes puissent être raffinés, il reste encore une longue route à faire avant qu’un algorithme puisse converser comme un humain. Lorsque les réseaux sociaux seront entièrement gérés par des bots, ne laissez pas vos algorithmes faire tout le travail d’analyse, confiez le à notre agence webmarketing en Tunisie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *