Mark Zuckerberg n’est pas pressé de monétiser Messenger

« La priorité numéro un actuellement est simplement de construire la base des interactions organiques entres les gens et les entreprises. »

Le co-fondateur et président directeur général de Facebook est resté sur sa position concernant Messenger : il veut se concentrer sur le produit plutôt que sa monétisation. Durant le ‘questions / réponses’ de mercredi, un analyste de Morgan Stanley lui demande :

« Pouvez-vous simplement nous parler des plus grosses tendances que vous surveillez et ce qui vous enthousiasme le plus lorsque vous réfléchissez aux manières de monétiser Messenger ces deux ou trois prochaines années ? ».

Zuckerberg répond :

« Je peux parler de la stratégie. La première chose à faire sur Messenger et WhatsApp est d’inciter les entreprises à l’utiliser de manière organique et de construire le comportement pour les personnes qui contactent des entreprises pour des choses diverses, comme le service client ou les actualités, des ‘petites choses’ qui établissent le comportement des gens qui interagissent non seulement avec leurs amis, mais aussi avec les entreprises.

En termes de monétisation, une fois que nous avons le comportement, je pense qu’il y aura un certain nombre de manières d’amplifier cela. Nous testons déjà certaines d’entres elles. Les publicités qui s’affichent dans le fil d’actualité par exemple offrent la possibilité de communiquer avec une marque ou une entreprise directement sur Messenger, ou éventuellement WhatsApp. C’est un plus qui convertit mieux pour les entreprises. Ils peuvent établir un meilleur dialogue avec la personne ainsi qu’une relation persistante. C’est l’une des manières, je pense, qui aura de la valeur. L’autre manière est bien-entendu l’affichage de contenus sponsorisés sur Messenger, qu’il s’agisse d’un message ou à travers le produit de manière pertinente.

La priorité est actuellement de construire la base des interactions organiques entre les gens et les entreprises avec lesquelles ils veulent interagir. une fois que nous aurons cette base, il y aura de nombreuses opportunités de construire une entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *