Qu’est-ce que les consommateurs pensent vraiment de la pub ?

publicite-social-media-tunisie

Il n’existe pas de solution universelle pour faire de la publicité à un certain groupe. Étant donnée la répartition démographique, l’utilisation « niche » de certains réseaux sociaux et les réponses disparates aux différents formats de publicité, une stratégie diversifiée est la clef.

Le rapport d’une agence webmarketing en Tunisie examine comment les différentes démographies interagissent avec les publicités ainsi que leurs préférences.

L’âge joue un rôle majeur dans la réceptivité ; 28% des personnes interrogées disent qu’elles sont plus réceptives aux publicités sur les réseaux sociaux et 23% des 14-17 ans sont plus réceptifs aux vidéos publicitaires. Les utilisateurs plus âgés sont plus efficaces lorsqu’il s’agit d’identifier les publicités et sont plus diligents dans leur manière de les filtrer entièrement.

Les rapports montrent que 31% des personnes ayant participé âgées de plus de 35 ans disent qu’aucune pub ne passe inaperçue. Selon les données, 60% des personnes interrogées âgées de plus de 45 ans disent que la publicité qui leur est servie est trop répétitive. 7% de toutes les personnes de l’étude utilisent Adblock, parmi elles, 17% ont plus de 54 ans.

De plus, les utilisateurs n’interagissent pas de manière significative lorsqu’ils regardent une publicité. 75% des tous les participants disent que lorsqu’ils cliquent sur une publicité, c’est en réalité par accident. Selon le rapport, 54% des baby-boomers disent que les publicités sur lesquelles ils cliquent ont de très grandes chances de les emmener vers des destinations non voulues.

Le rapport montre que 37% des participants ont tendance ou une grande tendance à cliquer sur du contenu sponsorisé, et que ceux âgés d’entre 14 et 34 ans aiment regarder ces publicités sponsorisées. Cependant, il y a un revers : 83% des personnes utilisant Adblock n’aiment pas le contenu sponsorisé du fait qu’il se déguise en du contenu original.

Les consommateurs semblent aussi aimer le marketing vidéo : 33% des participants regardent une vidéo entièrement jusqu’à 5 fois par semaine, et 30% ont moins tendance à passer la vidéo si le contenu est humoristique. Parmi les baby-boomers, le contenu des « influenceurs » et des célébrités est celui qui est préféré.

Il est clair qu’il n’existe pas de baguette magique pour le marketing et pour la rédaction en Tunisie, même parmi des démographies similaires. La personnalisation, et une grande compréhension de l’audience devrait être la pierre angulaire de toute campagne marketing qui espère toucher l’audience principale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *