3 trucs qui feront marcher votre campagne marketing visuel

webmarketing-visuel

Pour à peu près toutes les campagnes marketing (sauf vous travaillez à la radio, ou faites quelque chose d’expérimental lié au toucher, au goût ou à l’odorat), la vue est le sens auquel vous faites appel. Mais toutes les campagnes de marketing visuels ne sont pas équivalentes, et il est précieux pour les marques de comprendre ce qui marche pour accrocher l’œil du client.

Le contenu doit évoquer des émotions qui congruent avec le cœur du sujet en question, il doit être accordé afin de sonner juste aux oreilles de l’audience ciblée. En expérimentant activement, les publicitaires peuvent par la suite optimiser l’attrait et l’efficacité de leur contenu visuel, et ainsi produire une identité visuelle reconnaissable et authentique.

Les mesures fournies par l’analyse des données des réseaux sociaux et des publicités en ligne rendent les avantages du marketing visuel facile à … voir. Les consommateurs démontrent bien évidemment une préférence pour le visuel, et sur les réseaux sociaux, ajouter du contenu visuel au lieu des traditionnels pavés de texte marche aussi bien que les stéroïdes lorsqu’on jette un coup d’œil aux statistiques que cela produit.

Sur Twitter, les tewwets avec des images reçoivent 18% de clics, 89% de favoris, et 150% de retweets en plus. Selon les statistiques, les publications contenant des images comptent pour 87% du nombre total d’interactions sur les pages Facebook. C’est aussi l’une des techniques les plus efficaces pour le côté B2B (business to business) du webmarketing ; évènements, séminaires en ligne, vidéos, blogs et études de cas, chacun dépend largement sur du contenu visuel comme outil permettant de fournir du contenu et de le rendre attrayant.

Dans cet environnement, une étude du Social Media Examiner a révélé que 70% des publicitaires prévoient d’augmenter l’utilisation des atouts du visuel grâce à des stratégies d’infographique. Aucun d’entre ne prévoit bien-entendu de réduire l’utilisation du contenu visuel.

La statistique qui explique le mieux tout çà est la suivante : Le centre national de l’information biotechnologique a déterminé que l’attention de l’être humain s’est raccourcie durant les 15 dernières années, passant de 12 à presque 8 secondes.

En se basant sur ce fait uniquement, il n’est pas étonnant que les publicitaires s’appuient autant sur le visuel pour attirer l’attention. Après tout, les visuels évocateurs sont peut-être le seul format de contenu que les gens peuvent enregistrer. Notez que ce changement coïncide avec la montée de plateformes de vidéos courtes ou en temps réel comme Vine, Periscope, Snapchat, etc. Les consommateurs sont certes bien programmés pour accepter ou rejeter du contenu rapidement, ils développent cependant une certaine accoutumance au flot continu de contenus courts.

contenu visuelLe contenu visuel est en train de dominer les stratégies marketing, aujourd’hui les marques travaillent à intégrer la vie des clients, et elles ont remarqué qu’un engagement spécifique, personnel et émotionnel est la clef de la loyauté du client. Mais au-delà de l’intégration de contenus centrés sur l’image juste pour faire joli, les publicitaires doivent établir vocabulaire visuel pour accompagner leur message. Afin d’y parvenir, la stratégie de contenu visuel doit répondre à 3 exigences : authenticité, ciblé et tonalité.

Pour obtenir l’authenticité…

Le contenu visuel doit s’aligner avec (et communiquer) les valeurs de la marque. Cela doit être le cas, que la communication soit représentative du produit, du service ou qu’elle transmette une aspiration ; autrement dit ce que la marque espère représenter aux yeux du client. L’identité visuelle d’une marque doit dériver d’un Branding plus large, avec des éléments qui participent à la l’identification rapide de la marque.

Cibler …

Le contenu visuel doit atteindre la bonne audience, être méticuleusement mis en page et diffusé sur des plateformes qui les rendent accessibles, et qui les rapproche du public. Ce ciblage doit prendre en compte toutes les normes établies à propos de ce que le public veut voir sur une plateforme particulière. Vous pouvez cocher toutes les cases lorsqu’il s’agit de vous rapprocher des internautes, mais si la plateforme ne vous correspond pas, vos efforts seront inutiles. Chaque plateforme a ses propres nuances de culture, style et de ce qui est attendu.

Pour jouer la bonne note…

Il est critique d’identifier l’approche à adopter pour aligner la communication visuelle avec les émotions du sujet en question et les besoins et attentes spécifiques du public. Il faut donc prendre en compte les normes du public déjà présent et d’analyser les activités des concurrents. Écouter son public peut aussi jouer un rôle important, en particulier sur les plateformes centrées sur le visuel comme Instagram, Tumblr ou Vine. C’est en observant ce qui fait « tilter » les internautes que vous connaitrez leurs préférences.

Rappelez-vous, le contenu visuel est la méthode la plus efficace pour une marque de toucher le public, mais tout est dans la manière d’utiliser cet intermédiaire pour atteindre les objectifs de votre marque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *