Les consommateurs seraient prêts à dépenser plus pour une marque ayant des valeurs positives

Sur un marché surpeuplé, les consommateurs développent des manières de choisir entre une multitude de marques qui cherchent à attirer leur attention. Le coût et la qualité sont bien-entendu des manières pour les entreprises concurrentes de se distinguer, notre agence webmarketing en Tunisie a jeté un coup d’œil à l’étude menée par l’agence ‘UK agency MediaCom’. Celle-ci fait remarquer que les valeurs sociales sont devenues très importantes vis-à-vis des choix des consommateurs. Parmi les 2000 consommateurs anglais participant à l’étude, 40% ont arrêté d’acheter des produits d’une marque (ou n’en ont jamais acheté) en raison de ses valeurs et de son comportement. 63% de ces personnes pensent que les marques ont la responsabilité de ‘rendre’ à la société et 80% d’entre elles soulignent l’impact environnemental comme préoccupation particulière.

Le consommateur d’aujourd’hui est sceptique. Étant donné le nombre de publicités qui défilent devant ses yeux pratiquement toute la journée, il n’est pas surprenant qu’ils soient nombreux à ne pas systématiquement croire ce que les marques leur disent. 65% des personnes interrogées pensent que les marques surjouent la ‘carte’ environnementale, 45% d’entre elles rapportent être très sceptique en ce qui concerne les bonnes intentions des marques.

Le rôle et les responsabilités des marques sont complexes. Même les entreprises qui prennent à cœur les bonnes valeurs ou les bons comportements ont du mal à convaincre le public qu’il peut avoir confiance en elles. Le fait est que l’objectif d’une marque a une grande influence sur l’attrait du public, et donc de la clientèle.

Des consommateurs de plus en plus consciencieux

49% des consommateurs interrogés de l’étude disent qu’ils paieraient plus pour des produits d’une marque qui soutient une cause qui leur est importante. Ce chiffre monte à 60% pour la tranche d’âge 18-24 ans interrogée. 35% des participants ont effectué un achat purement basé sur les valeurs de la marque, 46% pour la tranche 18-24 ans. Globalement, la prise de conscience concernant les valeurs véhiculées par les marques grandit, au point que de nombreuses personnes sont disposées à dépenser plus pour des entreprises qui ont un impact positif.

Une marque peut-elle se permettre d’ignorer cela ? Travailler pour avoir un impact positif sur la société n’est plus un atout, cela doit désormais être un pilier de toute communication et interaction avec le consommateur car c’est ainsi que l’on se distingue de la concurrence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *